Spread the love
"/>
Header Ad

Categories

Most Viewed

Un seul enfant à l’école est une victoire, reconnaît le maestro Bruno Maes de l’UNICEF.

Après plus de trois(3) ans en poste, le Belge, Bruno Maes, représentant de l’UNICEF en Haïti s’érige en maestro en support à Nesmy Manigat, qui a laissé joué une mauvaise partition dans le système éducatif de l’année écoulée.

Les notes de la partition ont été exécutées par des collaborateurs dont Jacques Abraham, Joseph Job Maurice et Jean Wilnor Pierre sous l’œil complice d’Auguste D’Meza.

Tout a été fait ou mal fait que pour acheter le silence de nombreux syndicalistes proches, dont Josué Mérilien, Jeanty Manis, Prof Fadoul, COMPROMIS, ANNIH, CNEH…et co…

Alors que le représentant de l’UNICEF s’est montré incapable à respecter les clauses du partenariat tenu avec le MENFP, relatifs aux paiements des frais destinés aux professeurs stagiaires, via le service MON CASH de la Digicel, Bruno Maes, s’est montré satisfait de la rentrée scolaire 2023-2024. Pour lui, le simple fait d’envoyer un seul enfant à l’école est une victoire pour les familles et les enfants d’Haïti.

Les tentatives du journal pour contacter le DG Meniol Jeune se sont révélées vaines en raison de ses responsabilités de Recteur à l’Université Chrétienne de la Communauté de Caïman (UCCC), selon une employée de la Direction Générale du MENFP. Toutefois, un membre influent proche du DG Meniol requérant l’anonymat a qualifié la déclaration du représentant de l’UNICEF en Haiti de support aveugle et irréfléchi à l’endroit de Nesmy Manigat pour lui qui, a raté, cette année encore, la rentrée scolaire tout comme l’année scolaire écoulée.

Spread the love

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*

    Résoudre : *
    10 + 2 =