Le bureau de la secrétairerie d’Etat à la communication refait surface

Sauvé des eaux boueuses et troublantes, Pradel Henriquez, Ministre de la Culture et de la Communication avait tout fait pour empêcher la noyade du bureau du Secrétairerie d’Etat à la Communication inondée de contractuels et de militants politiques durant le passage « calamiteux » de Eddy Jackson Alexis.
Lors de son passage à l’émission « Dyaloge », Pradel Henriquez faisait référence à un Secrétaire d’Etat qui a attribué pas plus de 43 contrats. Que lastima !

Malheureusement, l’animatrice Jennica Strael n’avait pas soigné son dossier et n’a pas été si réceptive pour rebondir et demander l’identité de cet ex Secrétaire d’Etat qu’on surnommait « l’homme 43 contrats ». On y reviendra !

La structure de communication gouvernementale malgré ses limites et ses déboires peut compter sur l’expérience de Pradel Henriquez pour la (re)dynamiser. Claude Joseph, PM ai. devrait opter pour une synergie de la communication gouvernementale avec l’aide du Ministre Henriquez et de ne pas prendre le risque de fonctionner sur les vestiges communicationnelles poussiéreuses de l’ex PM JOUTHE qui a dénaturé la communication gouvernementale. Le PM ai. doit agir vite pour sauver ce qui peut être sauvé. La tour de Babel qui existe au sein de la communication gouvernementale devrait cesser !

24 heures après une rumeur sur le fonctionnement du PNCS, le bureau du Secrétaire d’Etat à la Communication veut renouer avec ses vieilles pratiques permettant aux membres du gouvernement qui ont des choses à dire et font véritablement des choses suivant leur feuille de route à venir exposer leur bilan.

Ce jeudi 22 avril 2021, l’ex membre de la commission présidentielle de communication sur le Covid-19, Madame Djina Guillet Delatour en sa qualité de coordonnatrice du PNCS a profité de la plateforme gouvernementale offerte pour faire le point sur sa récente visite dans le Nord-ouest. Des motocyclistes distribuées; Possibilité d’implanter un nouveau bureau du PNCS dans le Nord-Ouest; ajuster et uniformiser la ration alimentaire à travers le pays, afin d’arriver à faire augmenter de 51% l’effectif des bénéficiaires entre autres…

Malheureusement, l’actuelle coordonnatrice qui probablement semble trop se fier à ses conseillers et manipulée ou non par sa jeunesse ne s’est pas ouverte aux médias qui veulent comprendre la guerre qu’a livrée Mme Phanèse R. Laguerre aux deniers publics durant ses années à la tête du PNCS.

Aucun document d’inventaire n’est disponible ! Aucun plan de restructuration du PNCS n’a encore été proposé et la coordonnatrice Guillet Delatour, confiante et sûre d’elle semble loin d’user de sa guillotine afin d’opérer le grand virage que nécessite PNCS. Madame Delatour doit s’exposer tour à tour aux médias qui veulent comprendre et questionner la gestion catastrophique de l’ex coordonnatrice Phanese Laguerre et son rapport mi parcours durant ses deux (2) mois à la tête du PNCS.

Leonard ZEPHIRIN

redactionanalyse@gmail.com

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
34 ⁄ 17 =