Haïti/Diplomatie: Euvrard Saint Amand se présente en Saint pour une rare présentation sans Art !  

« La Caraïbe est très dans la diplomatie haïtienne », tel est le résumé mesuré fait par Jimmy Valescot, ancien confrère journaliste de Euvrard Saint Amand, peu après la cérémonie de présentation des lettres de créances de l’ambassadeur Euvrard Saint Armand. 

Comme le signale d’autres confrères dont Juno7 et Haïti 24, on doit clarifier la vérité historique autour de cette question. Pour dire vrai, Euvrard Saint Armand est certainement le premier Ambassadeur depuis le rétablissement de nos relations diplomatiques rompues avec l’Angleterre sous l’ère Duvalier, mais non le premier Ambassadeur d’Haïti au Royaume Uni. 

Jimmy Valescot, n’a pas voulu, comme beaucoup de personnalités du pays, affronter le « Towo » des ondes ni oser affronter la dynastie médiatique et/ou diplomatique imposée par Patrick MOUSSIGNAC. Homme de tout le monde, Patrick est tellement apprécié et parfois détesté au point que des gens préfèreraient consommer en mélange la boisson énergisante Toro avant de contester ses choix et ses opinions publiquement. 

Les réseaux sociaux dont Facebook et Twitter accordent surtout aux journalistes un moyen de faire passer leurs opinions personnelles  tout en essayant de se positionner comme des influenceurs. Certains confondent faits et opinions, néanmoins l’essentiel c’est trouver des likes et commentaires, afin de maximiser leur influence par le partage d’informations en vrac. Jimmy Valescot, farouche partisan de la liberté d’expression doit comprendre qu’en sa qualité de journaliste expérimenté et directeur d’école de journalisme, le partage d’une information doit souscrire au principe de la vérité, le professionnalisme et la recherche de la confiance. Ces règles s’appliquent tant dans les journaux que sur les réseaux sociaux. Le bémol et la prudence ne feraient pas de lui un ennemi de Patrick Moussignac, voire un intrus. Un journaliste doit toujours assumer son opinion. 

En regardant la cérémonie de présentation des lettres de créance de l’ambassadeur Euvrard Saint Amand, le journaliste de son état interpelle tous les saints du pays afin d’articuler ses critiques avec sa voix magistrale dans un reportage.

Hélas ! La critique et le bon sens ont changé de camp ! 

Avec le Covid, le protocole diplomatique semble modifié certes, mais on se demande si l’Ambassadeur Saint Amand n’aurait pas été plus loyale en restant à son bureau avec photo officielle du président Jovenel Moïse au fond et un écran plus géant en face au lieu de se tenir par devant un ipad en train de regarder la reine ? Une question légitime pour une présentation si importante !

N’en déplaise à nos confrères dont Juno7 qui parle de présentation des lettres de créance, au niveau de Analyse Média, nous parlerons plutôt de dépôt des lettres de créance. Ce ne sont pas l’ambassadeur Yves Mazil et Fritz Douge respectivement chefs de protocoles du Palais National et à la  Primature qui diront le contraire.

redactionanalyse@gmail.com

 

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
32 ⁄ 8 =