Spread the love
"/>
Header Ad

Categories

Most Viewed

Crise Politique: Les Américains à genoux en Haïti ?

Il aurait fallu au candidat Joe Biden le vote des compatriotes naïfs haïtiens de la Floride et de ceux des états environnants pour s’agenouiller devant la communauté haïtienne en signe d’amende honorable. Un pardon reçu en don et en TPS par des milliers de compatriotes vivant en terre américaine.

Cependant, la politique du gouvernement Biden aura des effets mystiques et mythiques en Haïti. Déjà, la politique du gouvernement Américain envers Haïti reste inchangée et inchangeable. Elle a conduit à un flux d’immigrants venant des pays de l’Amérique du Sud traversant la forêt hostile du Darien pour arriver à la frontière Mexicano-Américain. A genoux, les autorités américaines ont usé de la force coercitive et des techniques ancestrales et esclavagistes pour les repousser hors de son territoire. Bien qu’aidés par la passivité et l’insouciance des diplomates haïtiens, les américains n’ont pas pu se relever. Toutefois, grâce aux moyens technologiques et de la communication 2.0, Haïti a eu raison des américains et le monde s’est solidarisé avec les migrants haïtiens.

Le kidnapping effectué sur les missionnaires prouve, entre autres, que l’activité est florissante et est sous contrôle POLITIQUE. D’ailleurs, les E.U, à force de minimiser la situation d’insécurité croissante en Haïti, finiront par perdre des plumes dans la basse-cour. Toutefois, il sont nombreux les intellectuels organiques haïtiens qui ne jurent que par l’envoi des troupes américaines en Haïti pour résoudre le problème. Depuis quand les forces américaines ont-elles aidé à pacifier un territoire contrôlé par des gangs, soutenues et épaulées par des forces obscures ? Et lesdits intellectuels ne seront-ils pas les premiers à exiger la désoccupation du pays, lorsque les soldats auront commis des abus de toutes sortes sur la population civile.

Les Américains doivent éviter de rester cette fois à genoux en Haïti dans le dossier death without day’s. Sinon, les 17 millions exigés par le chef du gang serviront non seulement comme rançon mais aussi à racheter une des 52 étoiles du drapeau américain.

Spread the love

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*

    Résoudre : *
    30 − 1 =