Spread the love
"/>
Header Ad

Categories

Most Viewed

Parti politique EKLA: Éclats de rires et/ou Écarts des notions politiques

Après l’assassinat/exécution de Jovenel Moïse et pour conserver le « djob leta », de hauts fonctionnaires très proches de Jovenel Moïse se démarquent de ses idées et de sa ligne politique. Se regroupant au sein de plusieurs structures politiques dont REPLIC, NOU KA FEL, EKLA, Pati Atis ak Peyizan…qu’ils appellent « parti politique », ces anciens proches collaborateurs de Jovenel Moïse ont refusé de s’identifier au Joveneliste préférant prendre leurs distances.

« Comment voulez-vous que je m’associe à des gens qui sont indexés dans différents scandales, lance laconiquement l’un des responsables d’une de ces structures, réagissant sur la liste des signataires du mouvement des Jovenelistes pour la démocratie.

L’avis #1 non daté portant la signature du directoire du parti politique EKLA confirme le malaise qui régnait dans le camp du PHTK.

En analysant le document cadre de EKLA, des contradictions ont été révélées.
1- Est-on en face d’un courant politique ou d’un parti politique ? L’avis rendu public est à cheval sur ces deux notions politiques.

2- Le directoire de EKLA semble confondre ligne politique (conservatisme social) et idéologie politique( droite sociale) N’existe-t-il pas une différence énorme? Où fait-il allusion au centre droit pour parler de droite sociale?

3- La charpente hiérarchique de EKLA se résume en un comité directeur avec un Secrétaire Général, suppléé par six(6) autres Secrétaires généraux adjoints. D’ailleurs, il est mentionné que EKLA se démarquera de toute approche traditionnelle et sera imprégné d’un modernisme éclairé.

Bonne chance à EKLA et à toutes les nouvelles structures politiques.

 

redactionanalyse@gmail.com

Spread the love

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*

    Résoudre : *
    30 + 22 =