Spread the love
"/>
Header Ad

Categories

Most Viewed

Haiti-Politique: La leçon Canadienne de la crise Haïtienne

On doit donner la palme à l’Ambassadeur d’Haïti au Canada, Wien Weibert Arthus qui, lors de l’audition par devant le Conseil permanent des Affaires Étrangères du Canada, avait introduit l’ingrédient investissement et reconstruction du pays dans le débat portant sur la force militaire internationale….
Cependant, la mission canadienne conduite par Daniel Jean, grand connaisseur d’Haïti, semble bien cerner le terrain pour préparer l’arrivée sans faille des soldats Canadiens en Haïti.
Pour répondre à notre question adressée en créole à une source diplomatique auprès du Ministère des Affaires Étrangères du Canada: KILÈ BLAN yo ap vini? La réponse est la suivante: Le Canada attend un accord politique minimal des haitiens. Cet accord devrait reconfirmer la demande d’aide militaire. Nous ne voulons pas donner l’impression d’envoyer une force pour soutenir Ariel Henry. Sans cet accord, il y aura pas de force internationale.

Toutefois, selon nos analyses, la liste de sanctions qu’on intitule liste de renouvellement de la classe politique pourrait être un moyen de soigner l’image du Canada dans l’opinion publique émotionnelle haïtienne. Objectif: rendre légitime l’intervention Canadienne.

Par ailleurs, on doit utiliser à nouveau la plume du journaliste du quotidien Le nouvelliste Lemoine Bonneau pour revenir avec la question embarrassante des blindés. La Carrière de Sébastien ne doit pas aussi terminer avec la non transparence autour de l’achat des blindés. Même avec la liste des sanctions nous y sommes obligés de questionner la lenteur diplomatique et administrative autour des blindés.

Et si l’actuelle ministre de la Justice Emmelie Prophète ne jouit que des privilèges de sa double fonction et prophétisait l’avenir du pays en mettant accent sur l’aspect juridique des sanctions Canadiennes sur les personnalités en Haïti? L’action publique serait mise en mouvement; Des saisines de biens meubles seront effectuées; des commissaires du gouvernement et certains juges corrompus seront remplacés et arrêtés; un task force ULCC/UCREF/ MJSP serait établi.
Et Ariel serait vite remplacé et des bases seront jetées pour l’organisation des élections démocratiques.

Spread the love

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*

    Résoudre : *
    27 ⁄ 3 =