Un pays en lambeau mérite un Lambert ?

Sans surprise, Joseph Lambert, l’animal politique qui connaît tous les animaux de la jungle politique haïtienne, reprend le contrôle du Sénat. Le retour de Lambert au Sénat n’est pas un cas simple mais un fait.

Du fait qu’il maîtrisait les cris et les hurlements de tous les animaux de la jungle politique, Lambert en ces temps d’incertitudes et de grandes préoccupations sait comment gérer les bandits qui font la loi dans la jungle aussi les rats politiques qui veulent ronger la récolte politique pré et/ou post 7 février.

Qu’il s’allie ou non à un Lapin ou des rats voire une tortue, l’essentiel, Lambert peut trouver le beau plan pour les nourrir, les élever, les amadouer et les éliminer suivant la loi de la jungle.

Lambert président du Sénat : que dit l’opposition ?

Plusieurs jours après, des observateurs avisés n’enregistrent aucune prise de position musclée de la part des membres influents de l’opposition. Est-ce une acceptation ou un deal ?
La composition boiteuse du bureau du Sénat laisse présager le côté stratégique de Joseph Lambert. En acceptant de partager le bureau avec des collègues soupçonnés dans des actes antisociaux, Lambert semble volontairement laisser un « zobèf » à l’opposition leur permettant de sucer la moelle du nouveau bureau en laissant l’os au président pour passer le temps politique à écraser.
Avec un Sénat en état de putréfaction depuis le badigeonnage d’excréments humains l’année dernière. Un État en mauvais état. Une police en état d’alerte contre sa population…hormis, la clémence de la Ministre Greta Clément pour tenter un nouveau (re)confinement « politique et/ou sanitaire »… tout porte à croire que Lambert est en état normal à éviter l’erreur politique de vouloir doter la présidence du Sénat d’un villa d’accueil.

Que va faire Joseph Lambert pour redorer l’image, le prestige d’un Sénat avec un bureau pareil ? Lambert ne sera pas privé de ses moyens politiques mais rien ne peut justifier qu’il est incapable de payer le prix du dollar vert et aussi permettre au pays de réduire ses dettes historiques et politiques envers l’international.

SR

 

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 − 2 =