Toujours des autorités pompiers au gouvernail !

Alors que l’image de la gazoline vendue au prix fort de 1000 gourdes par gallon sur le marché informel circule en boucle sur les réseaux sociaux, notre confrère de Haïti24 sort un article dans lequel il fait mention d’une opération baptisée: « sezi galon gaz », lancée de façon tacite par le Secrétaire d’état Tacite Toussaint, et la délégation de l’Ouest.

S’il est vrai que les gens qui s’adonnent aux pratiques de ventes de carburants sur le marché informel doivent être identifiés, arrêtés et punis selon la loi, Garry Bernadotte, Délégué Départemental, ne doit pas se comporter en « BEL CHÈF » et s’immiscer dans cette forme d’opération « radòt» et sectaire.

Le problème est en amont, la solution doit venir d’en haut.

Pourquoi cibler que les vendeurs alors qu’on sait que ce sont les propriétaires de pompes, les managers, les superviseurs, les pompistes et les agents de sécurités qui, en réalité, se livrent à ces pratiques de ventes parallèles.

Comment Garry Bernadotte pense-t-il procéder à la saisie des « gallons jaunes » dans la République lorsqu’on se rappelle que les « gallons jaunes » ont été nominés parmi les personnalités de l’année 2019 par Le Nouvelliste ?

Du show off ou du radotage !

Mobiliser des  « journalistes » et des « médias » pour assister à des scènes d’opérations policières nocturnes est assimilé à de la pure démagogie ou tout simplement « radòt ».
On ne fait pas ça à une République Monsieur !

Le dossier du carburant est très mal géré et en était l’une des causes de départ anticipé de Jack Guy LAFONTANT.
Les mêmes causes produisent les mêmes effets.
Jovenel Moïse doit prendre une décision ferme, comme il tentait de le faire dans l’épineux dossier de l’électricité.

«Opération Radòt », si Garry Bernadotte n’arriverait pas à lancer une opération « louvri ponp gaz »;
« Opération Radòt » si le Ministre Jonas Coffy ne sort dans sa zone de confort pour aller vérifier la disponibilité de la gazoline stockée injustement par les propriétaires de pompes à essences;
« Opération Radòt », si les responsables du Ministère du Commerce et de l’industrie ne prenaient des dispositions légales pour arriver à contraindre les pompes à cesser le marché noir et la vente parallèle de carburant sur le marché informel.

« Opération Radòt », si Coffy Jonas ne peut sortir dans le ventre du gros poisson du secteur privé qui le retient depuis son installation.

Après 48 heures, si le peuple est resté passif, c’est qu’il n’est pas violent. Ne le forcer pas la main monsieur!

Bay gaz la ! Debake gaz la !

Personne ne peut expliquer, ne sait non plus quand le peuple décidera de se soulever pour dire non !

rseraphin@gmail.com

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 + 16 =