Kidnapping: les propriétaires de stations d’essences s’impliquent ! 

Il faudrait reconnaître depuis l’arrivée de Léon Charles comme DG ai de la PNH qu’il fait à sa manière le combat contre l’insécurité son cheval de bataille. Léon a choisi son cheval de bataille. Il a pu identifier ses cibles et ses concurrents.
De notre lieu d’observateur avisé, le « chwal » qu’a scellé Léon depuis sa prise de fonction lui donne-il droit à être autonome et à se considérer comme un vrai leader et commandant de troupe ? Qui sait ! Est-il un vrai DG même étant malheureusement pas maître de son destin ?

Pas plus de 5 à 6 opérations d’envergures sont menées. Les gangs se sentent peut-être persécutés et/ou affaiblis!

Délire ou réalité ?

On fait référence aux gangs se trouvant au sein même de la PNH ainsi que ceux qui prennent la population en otages et rendent son existence difficile.

Bien que les « vrais » policiers se sentaient plus confiants, le CSPN peine à trouver les moyens adéquats pour faire de la police nationale d’Haïti une institution moderne et crédible aux yeux de la population souffrante.

Pour la période difficile des fêtes de fin d’année, en attendant le lent bilan du porte-parole de la PNH, les cas de kidnapping semblent réviser à la baisse. Les kidnappeurs sont soit en pause ou profitent à dépenser les fortes sommes de rançons ramassées au cours de leurs forfaits criminels.

Mauvaise année à vous Messieurs ! Nos vœux de honte, d’accidents cérébraux-vasculaire, de perturbations de santé à vous, à vos patrons et à vos familles respectives. Yon jou lap jou !

Autres constats !
En raison de la énième pénurie de gazoline provoquée par les responsables irresponsables du BMPAD et une rareté de gazoline créée par les responsables des stations de pompe à essence, tout porte à croire qu’un signal est lancé à nouveau à Jovenel Moïse. Le message est clair ! Le numéro un de la nation doit surveiller ses arrières.

La rareté injuste et injustifiée de carburant créée par les responsables de station-service ne favoriserait-elle pas une baisse considérable des cas de kidnapping à Port-au-Prince ? Les va-et-vient incessants des éléments de la classe moyenne ont été limités. Les déplacements sont réduits. Le covoiturage est très remarqué !
À quelque chose malheur est bon !

La rareté créée favoriserait une bonne note pour la PNH et la perception qu’elle peut garantir la sécurité. Avec la rareté de carburant, les responsables de stations d’essences participent inconsciemment ou non à l’effritement des pratiques traditionnelles (déplacement familial, salutations inter familial, échange de vœux, partage de soupe…). C’est aussi une violation de certains droits que représente chaque rareté « politique » de carburant provoquée par ce que la population appelle « mesye gaz yo ».

« Mesye gaz sa yo », aidés, probablement, par certains « grands manitous » semblent vouloir tout faire pour soulever le peuple contre Jovenel Moïse;
« Mesye gaz yo », avec leur mauvaise bonne intention, ont participé, sans le vouloir, à réduire les déplacements de la classe moyenne et du coup impliquent indirectement à réduire les cas de kidnapping et d’accidents de la circulation. STOP accident n’oserait pas affirmer le contraire pour faire plaisir à ses bailleurs;
« Mesye gaz yo », certes sont puissants mais exposent aussi leurs entreprises, à moins qu’ils choisissent d’en tirer une somme provenant de l’assurance;

2021… le même train de misère, d’insécurité et de corruption !

Les perspectives sont alarmants ! Après 12 du mois et bien avant l’investiture de Joe Biden, les manifestations réapparaîtront possiblement.
Les cas de kidnapping ne cesseront !
Le combat pour le pouvoir s’intensifie ! Jour-J-36 pour ceux qui attendent 7 février 2021; une année de grandes promesses autour de trois (3) grands chantiers, pour d’autres.
La saison cyclonique, les aléas naturels…Et enfin… le coronavirus réapparaîtra pour sa nouvelle vague.

redactionanalyse@gmail.com

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 6 =