Sans les vitres teintées nous mourrons tous ! Luberice semble être d’avis !

Phénomène apparu récemment en Haïti où des propriétaires de véhicules se sont tournés vers les vitres teintées de toutes catégories, afin dit-on de mettre de la fraîcheur à leur véhicule. Le Design créé par les pares vitres teintées originales ou non donnait l’occasion à une frange de la population de se convertir en de véritable entrepreneur.

Se protéger contre les rayons du soleil; se mettre à l’abri des cas de kidnapping; se protéger contre la mise à sac des objets de valeurs; diminuer le coût des petits BRH(Bar Restaurant Hôtel); sécuriser nos enfants; gage d’assurance pour les adultères. Autant de facteurs relativement explicatifs liés aux vitres teintées.

Cependant, il est évident que des bandits légaux ou non utilisent eux aussi les véhicules de vitres teintées pour commettre des forfaits criminels.

Suite au communiqué # 012 du 03 mars dernier, le CSPN a pris des mesures qui viseraient à réduire les nombreux cas de kidnapping dans le pays. Des mesures sectaires, cosmétiques, inopportunes et discriminatoires, selon plus d’un, car la problématique se traiterait en aval et non en amont.

Alors que des observateurs avisés attendaient des décisions drastiques relatives, entre autres, au (re)positionnement des « séparateurs » à l’entrée de village de Dieu et à grand ravine, au changement des plaques des véhicules immatriculés SE, au démantèlement des gangs du G9 et alliés ainsi qu’à l’audition pour complicité des gens qui forment l’instance concernée, malheureusement, le CSPN aurait raté une bonne occasion.

L’opération « (de) teintée » risque d’être plus catastrophique et meurtrière. Le taux de kidnapping pourrait considérablement augmenté. Les jeunes qui dépendent de l’activité économique liées aux teintes rejoigneront bientôt la liste des chômeurs du pays.

Et Luberice s’arrange aux côtés de la population

24 heures après, à travers un tweet devenu viral, le Professeur et intellectuel  Renald Luberice fait l’actualité et tente de ramener les membres du CSPN vers le bon sens et prend la position du Droit.

Le communiqué # 012 du CSPN aurait-il été autrement si on avait un Luberice au CSPN ? Connaissant ce que représente le Professeur et sa force académique et politique, faudrait-il s’attendre à un nouveau bras de fer entre Luberice, Renald et le Premier Ministre ?

redactionanalyse@gmail.com

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 × 19 =