Qui sont ces Ministres réfractaires à la nouvelle constitution ?

L’Administration Moïse-Jouthe est à pied d’œuvre. Le pays doit s’offrir une nouvelle constitution dans les prochains mois. Sur ce point, le Président de la république ne lésine pas. Il nomme le conseil consultatif et s’impatiente déjà des résultats. Il lance une bataille médiatique. Il sonde l’opinion en vue de drainer vers lui des alliés. Il veut a tout prix marquer l’histoire.

Pourtant, au sein même du pouvoir exécutif, les hauts commis de l’Etat tâtonnent, ballotent et hésitent de s’embarquer dans un projet qu’ils jugent risqué et compromettant. Ils forment un petit cercle divisé en trois catégories.

1- Des Ministres, Secrétaires d’Etat et Directeurs Généraux dont on ne connaît ni l’essence, ni le sens de leurs travaux. Donc, on leur évite et les invite à aller danser « Tony Mix »;
2- Des Ministres, Secrétaires d’Etat et Directeurs Généraux qui pratiquent le qui mieux mieux. Donc, on peut dire qu’ils comprennent au moins leur fonction et leur responsabilité;
3- Des Ministres, Secrétaires d’Etat et Directeurs Généraux qui sont médiatisés et médiatiques et qui pourraient servir dans d’autres gouvernements au même poste afin d’exécuter les mêmes travaux, non sans une meilleure ventilation de budget.

Penser à compter le nombre de Ministres, Secrétaires d’Etat et Directeurs Généraux qui travaillent pour le bien-être de la population et dans l’intérêt supérieur de la nation, c’est rendre la population indignée et frustrée.

Après le dossier de l’énergie, le projet d’une nouvelle constitution pour remplacer la constitution de 1987 amendée devient l’un des plus grands projets de Jovenel Moïse.
Le CHANGEMENT DE LA CONSTITUTION par voie référendaire est un exercice important et de haute considération politique. Elle nécessite la contribution et le support d’une population favorable à sa cause.

Si au niveau de la société haïtienne, le débat est virulent et peine à faire l’unanimité. Au niveau des trois (3) catégories de Ministres, Secrétaires d’Etat et Directeurs Généraux précités, on est en droit de vérifier qui d’entre-deux ne croient ni au chantier ni au projet de la nouvelle constitution que propose Jovenel Moïse à la nation.

Étant qu’un média qui priorise l’interactivité et la réactivité, nous (Analyse Média) rappelons à nos différents lecteurs que l’adresse électronique redactionanalyse@gmail.com et le numéro whatsapp 3590 7848 sont disponibles pour recueillir « nom et poste » de Ministres, Secrétaires d’Etat et Directeurs Généraux qui font semblant d’appuyer le projet de changement de la constitution, alors qu’en réalité ce n’est pas vrai.

N’y a-t-il pas des Ministres, Secrétaires d’Etat et Directeurs Généraux qui sont contre le nouveau projet de la constitution ? Jovenel Moïse les connaît-il ? Ardouin Zéphirin et Renald Luberice les ont-ils identifiés ? La liste n’est-elle pas disponible au bureau du Président Moïse ? Des personnalités du Palais national ne sont-elles pas au courant de leurs manœuvres ?

Le changement du gouvernement et/ou le remaniement ministériel souhaité par plusieurs secteurs de la vie nationale à quelques jours de la fin du mandat de Jovenel Moïse ou pour marquer la quatrième année de Jovenel Moïse au pouvoir, prendra-t-il compte du caractère hypocrite et « politique » des catégories en question ?

redactionanalyse@gmail.com

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 + 4 =