Spread the love
"/>
Header Ad

Categories

Most Viewed

Haiti-Sécurité : Sont-ils des policiers de la circulation ?

 

Qui peut expliquer aux policiers de la circulation que l’accès au bas de Delmas est impossible pour certains conducteurs. Bien qu’ils désertent leurs bureaux respectifs afin de se mettre à l’abri des bandits qui assiègent le bas delmas, ces policiers paraissent incompréhensibles à l’égard des conducteurs à quelques jours de l’année fiscale.

Toutefois, ils sont nombreux au « Check point » et pensent pouvoir survivre aux dépens des contraventions. Lesquelles contraventions sont distribuées pour des raisons simples et simplistes, des fois illégalement.
Le pire, l’accès au permis de conduire même après le paiement des frais à la DGI s’est révélé difficile.

Le paiement de vignettes, le processus de transfert, la récupération des licences… tous ses services sont totalement paralysés à la direction de la circulation de Delmas 2.
Combien de conducteurs victimes tentent vainement de récupérer leur permis de conduire ? Pourquoi les policiers refusent-ils de déposer les permis de conduire sanctionnés légalement ou non? Doit-on s’attendre à un déménagement des locaux de la circulation ? Pourquoi le directeur au service de la circulation n’a jamais exposé les difficultés de fonctionnement dudit service ?

À quelque chose malheur est bon, dit le vieil adage !

Face au dysfonctionnement et aux nombreux cas de corruption dénoncés à la Direction de la circulation, tout devrait être mis en œuvre par le haut commandement de la PNH et du CSPN, afin de procéder à un vetting des agents préposés à la circulation. Des transferts ainsi que des sanctions ne devraient-ils pas s’appliquer aux policiers-brasseurs qui rançonnent les conducteurs, en témoigne l’observation objective de notre reporter dans différents « check points ».

redactionanalyse@gmail.com

Spread the love

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*

    Résoudre : *
    13 × 11 =