Dossier Ritchy Jean-Baptiste: Les faux pas de Me Sonet Saint-Louis !

Cacophonie, Diversion, Défense. Contre attaque… Le speaker de l’éminent avocat Saint-Louis sonnait mal. La DCPJ doit enfin dire son mot à ces maux. Soit que vous branchiez sur Bizoton fm ou Thomassin Fm, vous ne pouvez pas être sur deux(2) fréquences simultanément.
Soit que vous abordiez à l’aide d’arguments solides le dossier du Kidnapping du fils de Erick Jean Baptiste ou que vous abordiez la question de la fin de mandat de Jovenel Moïse. Les accusations presque fondées ou non contre Oliver Ritchy Jean-Baptiste ne devraient pas une occasion hâtive pour cracher sur l’institution policière.

En vous lisant sous le froid de Paris où je suis, je sens que certains de vos arguments me réchauffent pour ensuite me jeter dans l’océan glacial. Pourquoi vous n’insinuez pas que certains de nos hommes d’affaires du pays ont des embranchements politiques (pouvoir ou opposition). Pourquoi admettez-vous pas que le dossier est une simple affaire de police alors que vous n’encouragez pas Ritchy Jean-Baptiste à se mettre à la disposition de la DCPJ ? Pourquoi vous calomniez l’institution policière sans remercier les bons offices du meneur de jeu Paul Ménard qui a mis de l’eau au vin des habitants de Thomassin.
Pourquoi vous ne critiquez pas Erick Jean Baptiste pour avoir politisé le dossier de son fils qui devrait être normalement, comme tout autre citoyen, à la disposition de la DCPJ pour une simple question de procédure policière ?

Vouloir comparer Erick Jean Baptiste au professeur Leslie Manigat n’est-elle pas une insulte à l’intelligence? Pire encore… vous cherchez quoi avec l’allusion faite à la question de diplôme ?

Dire que la société était hypocrite, haineuse envers Leslie Manigat c’est banaliser les faits historiques. Leslie Manigat avoue-le était au dessus du temps politique Haïtien. Ses prises de paroles face à un peuple mal formé et interprétées par des hommes de micro irresponsables et « machann mikwo » le prouve. Pure et simple.
Le peuple retourne à son vomi ! Ce que la petite histoire retiendra comme étant le crachat des époux Manigat sur le vote populaire… tous doivent faire l’objet d’une étude approfondie d’analyse de discours et de communication politique.
Laissons les experts gérer cette affaire !

Là où vous abordez la question de guerre totale ne devrait être pas un simple argument. C’est une question idéologique Me Sonet. Le combat est pour un partage équitable de la richesse du pays. C’est un combat contre ceux qui pillaient et continuent de génération en génération à piller les richesses du pays contre ceux qui croupissent dans la misère.


Je vous concède la faillite de l’Etat. À moins que vous accepteriez que les activités sociales à finalité politique qu’effectuait Erick Jean Baptiste confirment cette défaillance.
Avec un État responsable et non affaibli par des hommes, Erick Jean Baptiste ne saurait nous faire rigoler avec la construction d’une simple faculté de droit. Les entrepreneurs éclairés du monde entier construisent et investissent (Hôpitaux modernes, Universités, Autoroute, Port et Areoport…).
Je peux quand même demander à mes filles mineures d’attendre l’âge de la majorité pour aller voter Erick Jean Baptiste pour bénéficier de ces investissements… mais ne prenez pas des enfants de Bon Dieu pour des canards sauvages. Me Sonet! Pèp Ayisyen pa kana !

Je ne terminerai pas sans vous demander à quand une explication des faits par Oliver Ritchy Jean-Baptiste face à de vrais journalistes autour du dossier de kidnapping ou tentative de kidnapping dans lequel il est impliqué.
Tout est une question de momentum!
Sinon, les intellectuels comme vous sauraient comment sanctionner le laxisme et l’irrespect de la famille Jean-Baptiste face à l’intelligentsia haïtienne et la population de son côté règlerait ses comptes avec « l’homme politique » Erick Jean-Baptiste.

Richardson SERAPHIN
Paris, 06 Février 2021

 

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 5 =