Quand Lesly Condé attire l’attention sur le mois de l’histoire des noirs.

En pleine crise sociopolitique et en pleine préparation pour le Carnaval, Haïti ne se souvient pas de ses ancêtres. Après quatorze années au consulat de Chicago, Lesly Condé refait l’histoire et attire notre attention sur le mois de l’histoire des noirs. Pour remédier à cette crise de mémoire, Analyse Média publie l’intégralité du message de l’Ex Consul Général d’Haïti à Chicago.

MESSAGE DE LESLY CONDÉ À L’OCCASION DU « MOIS DE L’HISTOIRE DES NOIRS »

Chers concitoyens et amis de partout,

J’ai l’insigne privilège de vous saluer très chaleureusement alors que nous accueillons tous ce mois de février 2021 avec tous ses défis et toutes ses appréhensions. Ce mois qui est le plus court de l’année, est aussi le Mois de l’Histoire des Noirs. C’est une période au cours de laquelle on parlera de la contribution relativement récente de certaines personnes de race noire, dans divers domaines. Comme nos systèmes éducatifs omettent de souligner clairement  ces contributions, le Mois de l’Histoire des Noirs constitue une parenthèse condescendante, souvent agréablement surprenante.

 Je dois dire, en tout premier lieu, que le mois de février de chaque année est loin de suffire pour couvrir tous les aspects de l’expérience de la race noire sur cette planète. Je crains que ceux qui ont pensé à dédier ce mois à l’histoire des Noirs n’aient commis l’erreur de croire que l’histoire de cette race a commencé avec l’esclavage.
Si l’Afrique est le berceau de l’humanité, si les arts, la science et les sociétés organisées prirent naissance sur le continent africain, l’histoire des Noirs ne peut tout simplement pas être l’affaire d’un mois.

L’histoire des Noirs est, en effet, une histoire que la colonisation et l’esclavage ont savamment falsifiée pendant des siècles. Aujourd’hui, les preuves scientifiques ont établi au-delà de tout doute que l’Égypte du temps des pyramides fut noire. Ce genre d’information a sa place dans nos salles de classe. L’histoire des Noirs est, hélas, une histoire de patrimoines usurpés, et de braves visionnaires lâchement assassinés. Pour se retrouver, ce peuple noir a besoin de découvrir sa vraie histoire, et d’y croire.
On ne peut pas parler de l’histoire des Noirs sans mentionner Haïti, le premier État noir du Nouveau Monde . Notre identité n’est pas célébrée à travers le monde, mais nous savons qu’elle est précieuse, et nous y tenons.

  En terminant, je vous souhaite à tous un mois de février plaisant et sécuritaire. Prenez soin les uns des autres. Quoi que vous fassiez, pensez à HAÏTI.

Lesly Condé

Ex-Consul Général d’Haïti à Chicago

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 − 2 =