Spread the love
"/>
Header Ad

Categories

Most Viewed

Diplomatie/ Haïti- RD: Claude Joseph vendu à Abinader

En réaction à un rappel du chancelier haïtien Claude Joseph autour de la situation sécuritaire en République Dominicaine, le Syro Libanais, Luis Abinader a pris des décisions hâtives . Cependant, pour ajuster son tir, huit(8) mesures ont été prises par le Conseil National des Migrations de la République Dominicaine sur l’immigration des Haïtiens dont le plan de régulation pourrait être interprété comme une menace pour les biens et les investissements de la classe moyenne haïtienne en RD.
Ces investissements ne seront-ils pas en jeu ? Combien de gens de la classe moyenne haïtienne obligés de se tourner vers la RD afin de créer des emplois à cause que l’EDH, les banques commerciales, la DGI…constituent une menace permanente pour les PMEs. Combien de micro-entreprises qui, aidées par la mafia installée au Ministère du Commerce, sont contraintes de fermer.

Est-ce une solidarité syro Libanaise sur l’île contre la classe moyenne haïtienne, contrainte de fuir Haïti à la recherche d’un Eldorado et de meilleures garanties d’investissements ?
Pourquoi Abinader cible-t-il les étudiants haïtiens ?

Si en Haïtien, le secteur des affaires fut contrôlé par un groupuscule rachitique et intolérant à la concurrence qui, empêche d’autres investissements privées en Haïti, l’immigration massive d’une frange de la classe moyenne haïtienne en République Dominicaine, malgré l’augmentation des frais de visas entre autres, ne fait-il pas peur à Abinader et aux Syro-libanais qui pensent détenir le monopole sur l’île et sur la classe moyenne des deux pays?

Toutefois, grâce à une politique publique axée sur l’investissement et l’emploi, dotée d’une bourgeoisie Dominicaine, la jeunesse qualifiée de la RD pourrait survivre et se reproduire par le moyen du travail. Ce qui constitue une paradoxale en Haïti, où la main d’œuvre qualifiée que constitue la jeunesse haïtienne fut contrainte de se « Kokoratiser » en pratiquant des emplois de misère pour survivre (agent de sécurité, taxi moto, serveuse…) Conséquence d’une bourgeoisie qui croit en la misère et qui ne croit pas en Haïti et fait d’elle une terre de transit.

Toutefois, on peut s’étonner que le rappel produit par Claude Joseph à Abinader rejoint le support de la masse, incapable à se payer le luxe de penser à laisser Haïti que de façon illégale. Alors que ce même rappel fut rejeté par une frange importante de la classe moyenne, les influenceurs- « ranseurs » des réseaux sociaux manipulés et influencés par la branche politique du secteur privé des affaires, en raison de leurs origines Syro Libanaise et de leur appartenance mafieuse sur l’île. Claude Joseph est perçu comme quelqu’un qui croit en la formation et à l’épanouissement des jeunes. Bien qu’entouré de jeunes de différentes générations les uns plus « tripotay et hypocrites » que d’autres, Claude Joseph semble avoir choisi les jeunes formés son point faible. Lequel choix semble avoir été divulgué soit par les services secrets dominicains et quelqu’un de son cabinet soit par des collègues du gouvernement et la frange politique du secteur privé hostile à son fonctionnement. Vendu à Abinader, ce dernier a utilisé l’arme diplomatique de munitions éducatives contre Claude Joseph suite à la suspension de livraison de visas d’étudiants pour amender la position initiale du Chancelier Haïten et de l’Etat Haïtien.

Spread the love

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*

    Résoudre : *
    28 × 22 =