Spread the love
"/>
Header Ad

Categories

Most Viewed

Crise migratoire/Déportation des haïtiens: entre humiliation et satisfaction !

Comme le président de facto Jocelerme Privert et son ministre de la Justice Camille Edouard Junior qui ont accepté de livrer Guy Philippe, Sénateur Élu de son état, aux américains.

L’histoire récente d’Haïti a mentionné de situations durant lesquelles nos dirigeants n’ont éprouvé aucun gêne à se plier aux moindres caprices d’un petit diplomate.

Le soutien du Core Group pour rester au pouvoir, un tweet de félicitations, un appel téléphonique, une visite à l’ambassade américaine, un dîner avec une délégation de congressman auraient suffi à nos CHEFS pour tout donner.

Un Premier Ministre imposé au prix de grands sacrifices, s’est vu indexé dans l’assassinat de Jovenel Moïse, à en croire le rapport de la DCPJ. Un Premier Ministre en quête d’autres signatures pour valider un accord politique, fraîchement publié au journal officiel Le Moniteur, pourrait-il aller dans le sens inverse du BLANC se prononçant sur un épineux dossier de rapatriement de milliers d’haïtiens qu’il n’a jamais connu.

D’ailleurs, si l’humiliation ne se faisait ressentir qu’au niveau de la classe moyenne haïtienne, personne n’oserait mettre son petit visa américain en jeu dans ce dossier. N’en parlons pas de nos leaders politiques qui ont de gros intérêts à se taire.

Toutefois, la satisfaction reste au niveau gouvernemental. En acceptant de valider ce processus de déportation illégale, le gouvernement a choisi le chemin de la reconnaissance internationale en optant pour une énième catastrophe humanitaire, plus d’un mois après le séisme du 14 août 2021 dernier.

A chaque tentative de gestion d’une catastrophe qu’il soit humanitaire et/ou sanitaire, la présence internationale n’est-elle pas importante pour un gouvernement en quête de légitimité ?

Une position « sadique et/ou cynique »?

De même que le feu Jovenel Moïse a préféré tout céder aux yankees pour passer le cap du 7 Février et repousser les critiques de l’opposition OPPOSANTE.

Comment s’étonner qu’Ariel Henry ait facilité l’humiliation versus déportation de nos compatriotes, sans aucune forme de procès?

Avec cette série de déportation/ expulsion forcée et illégale au regard du droit humanitaire international, les EU de Joe Biden ont préféré montrer leur vrai visage face aux autorités politiques sans visage et sans colonne vertébrale. Est-ce une confirmation du shithole country en mode Donald Trump?

Et le blanc a parlé … Point barre !

redactionanalyse@gmail.com

Spread the love

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*

    Résoudre : *
    15 + 14 =