Spread the love
"/>
Header Ad

Categories

Most Viewed

Ambassadeur Monfort va-t-il prouver son point fort en construisant son Fort médiatique ?

Pas avant Claude Joseph en qualité de chargé d’affaires ai d’Haïti au Royaume d’Espagne où les questions de formation pour les jeunes en sciences appliquées étaient au rendez-vous, on n’entendait parler de la coopération espagnole qu’au niveau technique. Bien que de fortes sommes aient été versées, sans résultat probant, à la DINEPA entre autres, les secteurs prioritaires de l’AECID en Haïti se résument à son intervention dans des domaines clés: Eau et l’assainissement, l’éducation, le développement rural, la gouvernance démocratique, l’environnement durable et la protection de la culture…

Cependant, depuis sa nomination, malgré les efforts consentis par l’Ambassadeur Monfort depuis son installation, plus d’une année après, l’objectif, jadis, pour une coopération bidirectionnelle dans le domaine académique et scientifique entre la République d’Haïti et le Royaume d’Espagne, semble loin de porter de résultats probants.

Toutefois, avec l’ouverture de l’Ambassade d’Espagne vers la presse traditionnelle et en ligne, suite à l’échec de Glasgow et la manipulation médiatique contre la présence de nos consœurs Lunie Joseph et Lovelie Stanley Numa, l’Ambassadeur Monfort met le cap sur son point fort et la mise en place de son Fort de protection contre les tempêtes administratives éventuelles. C’est un excellent programme d’échanges et de partage d’expériences autour de la «diplomatie et de la communication» qu’a initié l’ambassadeur en prélude au 70ème anniversaire du rétablissement des relations diplomatiques avec l’Espagne, en pleine dégringolade de la Presse traditionnelle où des patrons et capitaines de deux(2) grands médias, aidés de leur numéro 10, s’affrontent sur un terrain boueux.

Spread the love

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*

    Résoudre : *
    13 − 11 =