Spread the love
"/>
Header Ad

Categories

Most Viewed

#DestinationCap-Haitien: Pa al Ayiti ni République Dominicaine, vin Okap!

Un slogan promoteur qui incite à visiter la beauté historique et patrimoniale de la ville du Cap-Haitien, ville historique et touristique. Un slogan qui lance le challenge de la #destinationCap-Haïtien.

Comme tout devient à l’envers, la ville du Cap a toujours reçu son flot de touristes et de visiteurs locaux et internationaux. On doit rapidement préciser qu’on a aucun problème avec ce slogan incitatif malgré son côté réducteur. Toutefois, il serait pertinent de rappeler que le festival culturel du Nord faisait la fierté Christophienne, avant de tomber au niveau fesse-tikal de nos dirigeants.
Hélas ! Qué lastimà!

Tout a commencé sous le régime lavalas lorsqu’Aristide, dans ses velléités de devenir ROI, ait saboté les insfractrutures publiques de la ville. La place publique de la Rue 18 fut déboisée pour des raisons mystiques dit-on ou non. De plus, tout a été concocté sous l’œil complice des chimères lavalas qui, plus tard, deviendront Sénateurs, Députés, Maires, Délégué de Villes et Casecs. Honte à la jeunesse Capoise !

*Lew pa gen manman ou tete grann! *
Si le slogan #DestinationCapoise pouvait permettre la reprise des activités pour attirer le tourisme et dynamiser les bases du développement local, ce serait bénéfiques à la deuxième ville du Pays.

Cependant, les Présidents qui ont succédé Aristide, ont aussi contribué à faire de la ville du Cap-Haïtien ce vaste dépotoir. N’en parlons pas des gouvernements provisoires, aidés des conzés capois, qui ont tout fait pour effacer la Fierté Capoise. Toutefois, il aurait fallu une recherche historique approfondie et une explication sociologique pour tenter de comprendre pourquoi Martelly est si apprécié et sa côte de popularité est encore stable dans le Nord, malgré les dérives du PHTK. Quelles infrastructures érigées par Martelly qui lui valent encore la sympathie des Capois. L’aéroport ? La délocalisation du Carnaval ? L’inauguration de la route de Labadee?
Aussi, comprendre pourquoi le feu Jovenel Moïse, bénéficiaire d’un vote massif des Capois, n’a pas su mettre la ville du Cap en chantier ce, malgré l’appui total des Zephirins.

Pa al Ayiti ni République Dominicaine, vin Okap ne doit pas être une occasion pour les revendeurs, businessman et entrepreneurs Capois de continuer à faire le black market. Ces derniers qui n’investissent leurs deniers dans aucune forme d’activités à caractère éducatif et de développement ne devraient pas profiter dudit slogan pour asphyxier la classe moyenne en quête de loisir, de sécurité et de bien-être durant les périodes estivales. Il est aussi inconcevable que les prix des produits soit aussi élevé dans les restaurants , les clubs et les markets de la ville. Il est aussi impensable que les produits pétroliers indispensables soient indisponibles, alors que les pompes en détiennent. N’en parlons de la politisation du black out!

On attend rien des autorités locales juste qu’elles nous étonnent. Même un goal à la main le délégué Degaul ne peut revendiquer. Les dernières initiatives de la Mairesse semblent terminer avec le dossier des maisons de La Fossette.
Depuis, rien !

Richardson SERAPHIN, PARIS, le 20 Juin 2022

Spread the love

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*

    Résoudre : *
    1 × 15 =