Décret du 21 mai 2020: Les 3000 gourdes mon cash serviraient-elles à payer des amendes ?

Lew manje lajan chango, fo w peye chango ! Un proverbe haïtien qui résume en partie la chaîne de peine prévue au décret du 21 mai 2020 fixant les règles générales de protection de la population en cas de pandémie/ épidémie dans le pays, un 21 mai, 20 années après que l’exécutif Lavalas avait confondu Pouvoir politique et gloutonnerie.

Bien que la promesse des 3000 gourdes, parmi d’autres réalisables ou non, susciterait attente et doute quant à leur stratégie de perception et de transparence, il est évident que le processus suit son cours…

Espérons que le dossier des 3000 gourdes permettra à la Ministre Altidor de mieux dormir sur ses deux oreilles et sur ses lauriers.

Par ailleurs, avec Martelly, on se rappelle des 2000 gourdes accordées aux étudiants haïtiens. Pourquoi 3000 gourdes avec Jovenel Moïse dans un contexte aussi difficile ? Quel secret caché derrière ce chiffre ? En décidant d’augmenter de 1000 gourdes une allocation accordée aux personnes dites « vulnérables », on se demande si Jovenel Moïse est plus sensible que l’ex-Président Martelly ?

Cependant, avec la publication de cet arrêté, le gouvernement Moïse/Jouthe a comblé un vide laissé par plusieurs législatures.
Doit-on attendre la réaction des « opposants amicaux et radicaux » avant de dire Bravo Jovenel, Bravo Jouthe ?

De plus, dès la publication de cet arrêté, certains observateurs croient que le « Ti rès » parlementaire du Sénat présidé que rarement par le président qui dort, l’honorable Sildor François devrait présenter leur démission au complet en prétextant leur égocentrisme et la « honte parlementaire ». Des débats en séance plénière sur leur utilité/fonctionnement devraient avoir lieu en cette période de crise sanitaire. Il manque au parlement un Secrétaire Général « tout puissant » pour empêcher l’impression de leurs chèques et leurs privilèges ainsi qu’un comptable vulnérable pour profiter d’empocher leurs quotas de carburants. Heureusement et/ou malheureusement ces cadres de l’administration publique fonctionnent hors du parlement.

Cependant, si on avait du mal à comprendre le bien fondé des 3000 gourdes accordées par Jovenel Moïse via mon cash, la publication du décret ne confirmerait-elle pas l’esprit des amendes prévues et l’essence du proverbe créole cité plus haut ?
Avec la publication d’un tel décret…

Désormais, les 3000 gourdes serviraient aussi à payer des amendes au cas de non respect du port des masques, des mesures barrières (rassemblement), et du couvre-feu établi sur le territoire national.
Désormais, ce décret empêchera des scènes malsaines afin qu’aucunautre Ministre de l’intérieur ne supervise le bastonnade d’un journaliste.
Désormais, ce décret épargnerait la République d’aucune tentative de manifestation inopportune d’aucun « groupement » de journalistes pour assurer la défense de la liberté de la presse dans le pays.
Désormais, ce décret limitera les défilés nocturnes de style CHEF d’aucun autre Secrétaire d’Etat à la sécurité publique ni la « visite » controversée d’aucun autre Ministre de la justice près de la résidence d’un opposant au pouvoir.

redactionanalyse@gmail.com

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
7 + 28 =