« Roody Roodboy : Entre le mensonge et la vérité dans le dossier du Coronavirus »  »La politisation de la maladie au « Covid-19″ à Haïti »

Delcarme BOLIVARD

À Haïti, tout est politisé et instrumentalisé soit dans l’objectif de prise de pouvoir, soit à des fins de consolidation de celui-ci. Cette stratégie n’existait pas d’hier dans le pays et le plus souvent, elle se veut être le nœud gordien du sous-développement d’Haïti en passant par la corruption.

Pour parvenir à la victoire dans la lutte incessante du pouvoir sociopolitique à Haïti, des artistes de toutes sortes et de toutes tendances s’y impliquent par leurs talents de ‘’marchandise’’. Ainsi, sont-ils prêts à tout. Et dans la logique de s’enrichir, ils manipulent leurs « fans », autrement dit, la population déjà victime des autorités de l’État haïtien.

Sans transition, soulevons le dossier de « Coronavirus » du jeune artiste chanteur haïtien, Roody Roodboy. Revenu de la  »ville lumière », Paris, le jeune talentueux Roody, soupçonné d’être infecté de « Covid-19 », a été mis en ‘’quarantaine’’, puis en isolement pour être testé positif, enfin ‘’exeat’’ deux semaines plus tard. C’est le Dimanche 29 mars 2020 sur ces comptes « You tube, Facebook » et autres qu’il s’est livré à ses milliers de fans qui de près l’ont suivi attentionnément.

L’annonce se fait par l’artiste lui-même, mais relayée par plusieurs plateformes intelligentes, 6 heures PM (heure locale), Dimanche 29 mars 2020, Roody Roodboy sera à l’antenne. La nouvelle se répand comme une traînée de poudre. Chacun voulait le revoir dans ses explications sur son expérience comme infecté de maladie à « Coronavirus ». En allure détendue, de l’eau en main, pourtant quelquefois hésité, expose et explique son aventure, Roody.

Dans 48 minutes 59 secondes, l’artiste Roody Roodboy a performé (rire), disons mieux, parlé. Pour certains, l’artiste a menti sur toute la ligne. Pour d’autres, il a mélangé tout et le pari est gagné par la réalisation de son spot de sensibilisation « anti-Coronavirus ». Mais, entre Roody Roodboy et l’État haïtien, qui a menti ou dit la vérité ? Le fait pour l’artiste de tout révéler, n’est-il pas une manœuvre manipulatrice de s’innocenter face à la réalité ? Ne cherche-t-il pas à s’écarter en même temps de la colère populaire et celle des autorités de l’État haïtien ?

En effet, par notre sens d’analyse et d’observation, nous avons décelé, à travers les explications de Roody Roodboy sur son dossier de « Coronavirus », des non-dits, des mensonges et quelques brins de vérité. Nous allons, pour éclaircir notre contribution, présenter point par point et cela méthodologiquement, notre compréhension sur la vidéo du Dimanche 29 mars 2020 de Roody.

1- Les non-dits de Roody Roodboy dans son éventuel cas de « Coronavirus »

  1. a) L’artiste n’a pas dit avoir voulu blanchir « Tonton Bicha » par rapport au ‘’proforma’’ soumis à l’État haïtien pour la réalisation du spot de sensibilisation « anti-Coronavirus ». De surcroit, son langage était codé : « 50K” ;
  1. b) L’artiste n’a pas dit clairement avoir été infecté de « Coronavirus ». Il a dit avoir été au courant de sa maladie sur les réseaux sociaux, mais n’a jamais vu le résultat du test médical ;
  1. c) Roody Roodboy n’a pas expliqué en profondeur sa conversation (si conversation, il en avait) avec le chauffeur de l’ambulance sur la route de « Mòn kabrit ». N’y avait-il pas une approche sensible concernant la ‘’promotion’’ du « Coronavirus » à Haïti ? Comment était Roody Roudboy dans cette ambulance, assis, debout ou logé ? Qui l’y accompagnait outre que le chauffeur ?

2- Les mensonges dans le dossier de Roody Roodboy

  1. a) L’artiste se dit « dédoublé » au moment où les autorités sanitaires se présentaient chez lui. Il expliquait n’avoir pas voulu laisser sa « femme » et son enfant qu’il désirait partager le même endroit qu’eux. Finalement, les autorités ont accepté de placer sa famille dans un espace à l’hôpital destiné à cette fin, et lui, dans une salle spéciale. L’artiste a oublié la question de la distanciation sociale imposée par Organisation Mondiale de la Santé (OMS), adoptée comme l’une des mesures préventives contre la propagation du virus à travers le monde. Roody Roodboy a remis son téléphone à ses médecins soignants qui le lui remettra plus tard par le biais de sa femme. Quelle ironie !
  1. b) L’artiste prétendait n’avoir pas vu l’ambulance dans laquelle se trouvaient sa femme et son enfant, en étant du côté de « Mòn kabrit ». De-là, le chauffeur d’ambulance dans laquelle il se trouvait, lui faisait croire que sa famille est en sécurité et vient de les dépasser. Ainsi, est-il bon de se demander : Où était passée l’ambulance de la famille de Roody ? Ce dernier, était-il dans un état critique lui permettant de ne pas tout remarquer ?
  1. c) L’artiste, à la fin de son intervention, demandait à la population haïtienne en général, ses fans en particulier, d’appliquer les principes du Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) pour avoir fait une mauvaise expérience avec le « Coronavirus » dans son sang. Cependant, il a oublié qu’au début de sa vidéo, il a mentionné n’être au courant de sa maladie que sur les réseaux sociaux. Et qu’aucun certificat médical de la part de Laboratoire National de Santé Publique ne lui a été remis.  » Tu n’as rien », répétaient constamment ses médecins soignants de l’Hôpital Universitaire de Mirebalais (HUM).
  1. d) Les autorités médicales haïtiennes, après des prélèvements, ont découvert deux cas de « Coronavirus », dont : un belge et un français. L’ambassade de France a pris le contre-pied de cette révélation et démenti formellement les représentants du Laboratoire National de Santé Publique, comme quoi, aucun français n’a été atteint de maladie à « Coronavirus » sur le sol d’Haïti. Quelques heures plus tard, le jeune talentueux Roody a remplacé le français déchu. Quelle stratégie !

3- La vérité dans le dossier de Roody Roodboy

  1. a) L’artiste savait qu’il ne devrait pas se rendre en France pour cause de la pandémie de Covid-19, mais il s’y rendait en dépit de tout ;
  1. b) Il a eu un peu de peur pendant plusieurs occasions, telles : au moment de sa grippe, n’ayant pas vu sa famille sur la route…
  1. c) À l’Hôpital Universitaire de Mirebalais (HUM), il regardait des films, faisait du sport, se photographiait, conversait avec ses proches inquiétants, buvait du thé et mangeait du pain au beurre. L’artiste parlait du bien des médecins de l’HUM. Et le tout a joué.

Ce qui semble être très important dans le cadre du dossier de « Coronavirus » de notre star Roody Roodboy, c’est que le « test » est passé, mais le résultat n’est pas accepté par la grande majorité de la population. À noter qu’à la fin de la vidéo, Roody a extériorisé une fois de plus son talent de publicitaire en s’adressant artistement à ses milliers de « followers ». Il conseille à toutes et à tous d’appliquer rigoureusement les principes imposés par les systèmes sanitaires mondiaux contre la fragilité du « Covid-19 ».

En fait, Roody Roodboy, est-il une victime du système sanitaire haïtien, ou un pion en plus dans le vaste mensonge du gouvernement actuel ? Porteur sain ou pas, qui pourra y croire dans sa communication fatigante ? Bégnine ou pas, son langage ne l’a-t-il pas trahi ?

NB :  » … Nèg ki pa gen machin, toujou ap boule machin moun nan lari-a

Nèg ki pa gen biznis, toujou ap kraze biznis moun nan lari-a.

Alon ti pèp sovaj ooooooooooo…

…Si mizè nan bonda w, pwoblèm nan bonda w, lavi chè nan bonda w

mete bagay anlè pou’w dedouble. » (Roody Roodboy)Delcarme BOLIVARD, Av.MA

https://encrejournal.blogspot.com

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 + 22 =