En difficulté à Pèlerin, Jovenel Moïse se réfugie à Delmas 62

Il était clair qu’avec la montée en flèche du dollar jusqu’à Delmas 105 (105 gourdes pour $1) pour arriver dans les hauteurs de Petion-Ville (122 gourdes pour $us 1), une descente s’avérerait nécessaire.

 

Exposé à toutes sortes de vulnérabilités et de catastrophes naturelles à Pèlerin, il était temps pour Jovenel Moise de déménager. Il peut, toutefois, s’en enorgueillir et ce, depuis la campagne, de cacher derrière sa femme (bwa dèyè bannann li), question de résister face aux multiples coups politiques subies depuis le début difficile de son quinquennat en 201…(les chiffres 6 et 7 ne sont pas disponibles sur le clavier romain a ma disposition)

 

Jovenel Moise, en fin de mandat, sait qu’en sa qualité de Président, il ne peut pas utiliser ses bras pour se masturber publiquement comme le font les génies Eud Lajoie et Karl-Henry Chatelier. La solution paisible et plausible c’est de s’appuyer derrière les deux bras économiques et financiers de son gouvernement (DUBOIS Baden et BOISVERT Patrick) question de trouver refuge et un lieu idéal et sécurisé pour se protéger et passer ses vieux jours.

En toute Dignité ? On ne le sait pas ! Même la compagnie de transport DIGNITÉ n’a rien de dignité là-dedans ces temps-ci (On revient sur l’article traitant le harcèlement sexuelle et « koze fanm kap vann kò pou jwenn djòb » au niveau de ladite compagnie.

 

Probablement et en suivant les conseils salutaires de son ange protecteur du palais national, l’ange rebelle SERAPHIN devenu ZEPHIRIN, la zone comprise entre Delmas 60 et 64 semblerait idéalement bien choisie pour loger le Président et son dollar.

 

Mais étant donné que le Président vient de perdre son voisin bâtonnier à Pèlerin, on doit tout faire pour l’éviter un voisin du nom de Youri Latortue habitant dans les parages de Delmas 64.

Le sous commissariat de Delmas 62, malgré son état déplorable hors norme a été choisi pour loger Jovenel Moïse et son dollar. Et depuis des jours, ça devient stable!

La gourde s’apprécie progressivement!

Les transactions s’effectuent à 62 gourdes pour $1 us.

Qui en profite ?

 

Les économistes de l’équipe, plus médiatique qu’hypothétique, sont déboussolés et n’osent prédire aucune prévision. Les membres déchirés du secteur dit démocratique et populaire ainsi que d’autres économistes et observateurs qui attendaient que le Président Moïse et son dollar descendaient au bas de Delmas n’y comprennent rien. Le dollar ne saurait se faire tuer dans les zones contrôlées par Barbecue. Delmas 40 est trop mouvementée. Même Réginald Boulos a dû laisser Delmas 32 depuis 6,7 juillet 2018 pour s’échapper de la fureur d’un peuple maltraité et appauvri depuis des lustres.

Delmas 24, delmas 18, delmas 6 ? N’y pensait même pas ! On ne pourrait exposer un Président si décrié dans ces zones de non droits.

 

Certes des professionnels, étudiants, avocats, médecins, marchands ambulants sont stoppés par des malfrats en plein jour mais n’espérons pas que Jovenel Moïse et son dollar pourrait être descendu au bas de Delmas.

 

On reste pour l’instant à Delmas 62 ( 62 gourdes pour $us1) sans production, sans exportation, sans explication, sans prévision pour les 6 mois à venir.

 

 

SR

redactionanlyser@gmail.com

 

 

 

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 × 9 =